Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

Espionnage et sabotage: guerre froide et points chauds. Vers la fin des confinements... sans fin ?

Publié le 04 Mar 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

Odyssée : https://odysee.com/@Carrefoursdumonde...

Telegram : https://t.me/CarrefoursduMonde

Lundi, les cinq procureurs généraux de l'Indiana, du Texas, de l'Arkansas, de la Louisiane et de l'Oklahoma ont envoyé une lettre conjointe à Biden pour l'exhorter à retirer sa nomination de Vanita Gupta au poste de procureur général associé du ministère de la Justice.

L'été dernier, lorsque le mouvement Black Lives Matter a pris les rues américaines d’assault, Vanita Gupta a déclaré que le ministère de la Justice devait réfléchir à "ne pas simplement utiliser une approche policière" pour assurer la sécurité des communautés et "a exhorté le Congrès à" rediriger les dollars du gouvernement loin des pratiques policières enracinées dans le système pénal et judiciaire."

Dit plus clairement, arrêter de financer la police. Et c’est donc cette personne que Biden nomme comme procureur général associé du ministère de la Justice…

Dans le même temps, le gouverneur Greg Abbott a annoncé mardi que le Texas mettrait fin à toutes ses restrictions liées au coronavirus.

Abbott a déclaré: «Trop de propriétaires de petites entreprises ont du mal à payer leurs factures. Cela doit prendre fin ».

Le gouverneur du Mississippi, Tate Reeves, a également annoncé que l'État lèverait les mandats de masque pour tous les comtés à partir de mercredi, affirmant que ses "hospitalisations ont chuté et que le nombre de cas a également chuté de façon spectaculaire".

La Floride a démontré que les confinements pourraient ne pas être le moyen le plus efficace de lutter contre le coronavirus.

Et depuis le début de la pandémie, la Floride n'a jamais mis en œuvre l’obligation du port du masque.

Parlons maintenant d’une longue enquête publiée par Bloomberg le 12 février intitulée : Le long piratage: comment la Chine a exploité un fournisseur de technologie américain

L'article révèle que des enquêteurs ont découvert un code malveillant caché dans les puces de Super Micro Computer Inc. également connu sous le nom de Supermicro, un fabricant de matériel informatique à San Jose, en Californie.

En 2010, le département américain de la Défense avait découvert que des milliers de ses serveurs informatiques envoyaient des données du réseau militaire vers la Chine : cela résultait d'un code caché dans les puces qui géraient le processus de démarrage des machines.

En 2014, Intel a découvert qu'un groupe de pirate chinois avait violé son réseau via un serveur unique qui téléchargeait des logiciels malveillants à partir du site de mise à jour d'un fournisseur.

Et en 2015, le FBI avait averti plusieurs entreprises que des agents chinois avaient caché une puce supplémentaire chargée de code de p
...
https://www.youtube.com/watch?v=yMWjMeoA...