Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

Drastic et l'origine du Covid - Sur l'audit de Maricopa - Crise des sous-marins, un autre éclairage

Publié le 01 Oct 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

Concernant l’origine du Covid-19, des documents publiés par Drastic, une équipe de scientifiques du monde entier réunis pour enquêter sur les origines de Covid-19, relancent de façon encore plus troublante la thèse d’un virus créé en laboratoire.

Selon des demandent de subventions divulguées datant de 2018, des scientifiques de Wuhan et des États-Unis prévoyaient par exemple de diffuser des versions améliorées de coronavirus en suspension dans l'air dans les populations de chauves-souris chinoises.

Ces demandent de subventions détaillent les projets pour lesquels l’argent était nécessaire.

Ils montrent que 18 mois seulement avant l'apparition des premiers cas de Covid-19, les chercheurs avaient soumis des plans pour libérer des nanoparticules et des aérosols pénétrant la peau contenant de «nouvelles protéines Spike» de coronavirus de chauve-souris dans des cavernes du Yunnan, en Chine.

Ils prévoyaient également, dans une autre expérience, de créer des virus génétiquement améliorés pour infecter plus facilement les humains : ils ont demandé 14 millions de dollars à l'Agence de recherche et développement du ministère de la Défense américain pour financer les travaux.

Ces documents indiquent qu'ils espéraient introduire des «sites de clivage spécifiques à l'homme» pour les coronavirus de chauve-souris, ce qui faciliterait l'entrée du virus dans les cellules humaines.

Dans un communiqué, Drastic a déclaré: « Étant donné que nous trouvons dans cette proposition une discussion sur l'introduction prévue de sites de clivage spécifiques à l'homme, un examen par la communauté scientifique au sens large de la plausibilité de l'insertion artificielle est justifié. »

Par ailleurs, un nom bien connu a refait surface dans ces documents : c’est le président d'EcoHealth Alliance, le Dr Peter Daszak, qui a soumis les propositions.

Les législateurs de l'Arizona ont été informés vendredi dernier lors d'une audience des résultats de l’audit.

La présidente du Sénat, Karen Fann, une républicaine, a adressé le même jour une lettre au procureur général de l'Arizona, Mark Brnovich, recommandant une enquête plus approfondie à la suite des conclusions de l'audit.

Dans la lettre, elle a fait part de ses préoccupations concernant la vérification de la signature sur les bulletins de vote postal, l'exactitude des listes électorales, la sécurisation des systèmes électoraux et la conservation des preuves liées aux élections.

"Je transmets donc les rapports à votre bureau pour examen et, si vous le jugez approprié, une enquête plus approfondie dans le cadre de votre surveillance continue de ces problèmes", a déclaré Fann à Brnovich dans la lettre.

Brnovich, un républicain ca
...
https://www.youtube.com/watch?v=QyEmrXLt...