Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

90% des tests PCR pratiqués aux États-Unis pourraient être des faux positifs

Publié le 06 Sep 2020

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo
Commenter
Soutenir La Croix du Sud

Pour me soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/la-croix-du-sud
Pour me soutenir sur Paypal : https://www.paypal.com/paypalme/lacroixd...
Un très grand merci à tous ceux qui ont fait un don !

Réseaux sociaux
Twitter : https://twitter.com/LaCroixduSud3
Facebook : https://www.facebook.com/La-Croix-du-Sud...

Source : https://www.youtube.com/watch?v=uM0WZLN8...
https://www.nytimes.com/2020/08/29/healt...

Selon un nouveau rapport qui a fait l'effet d'une bombe, jusqu'à 90 % des tests positifs au coronavirus, dans plusieurs États de notre pays, auraient dû être négatifs. Et avant que Facebook ne censure cette vidéo, ne dise qu'elle est fausse, ou n'essaie de la fact-checker, ce rapport provient du New York Times, c'est exact, le New York Times.

Selon le New york Times, je cite : "les tests standards diagnostiquent un grand nombre de personnes qui peuvent être porteuses de quantités relativement insignifiantes du virus, et qui sont peu susceptibles d'être contagieuses", fin de citation. Permettez-moi de le répéter : la grande majorité des tests PCR positifs, dans notre pays, sont cliniquement insignifiants, parce que les personnes qui sont positives ne sont pas susceptibles d'être contagieuses. Pourquoi ? La réponse est une question de cycles d'amplification, laissez-moi vous l'expliquer parce que c'est en fait très simple : le test PCR, qui est le type de test le plus courant que vous connaissez pour le coronavirus, identifie le matériel génétique du virus sur des échantillon prélevés à des patients, puis l'amplifie, encore et encore, jusqu'à ce qu'une machine puisse détecter l'ADN du virus.

Si la machine détecte l'ADN du virus, le test est positif, mais le nombre de fois où le matériel génétique de l'échantillon a été amplifié est extrêmement important, car il est corrélé à la charge virale. Nous savons tous que si vous avez le coronavirus et que vous êtes asymptomatique, vous avez probablement une très faible charge virale dans votre organisme, et à l'inverse, si vous avez une forme sévère du virus, vous aurez sans doute une charge virale plus élevée.
Si vous amplifiez le matériel génétique de l'échantillon de prélèvement suffisamment de fois, vous détecterez l'ADN du virus même si la charge virale dans le corps de la personne est cliniquement insignifiante, même si cette personne n'a que des traces du virus dans son corps, même si elle n'est pas symptomatique elle-même ,même si elle est très peu susceptible d'être contagieuse et de transmettre le virus à d'autres personnes.

Du coup, le New York Times a examiné les données des tests effectués à New York, au Massachusetts et au Nevada, et a trouvé que, je cite : "jusqu'à 90 % des personnes t
...
https://www.youtube.com/watch?v=CVfihEYr...