Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

Covid : un vaccin contre l'Etat profond ? - Politique & Eco n°299 avec Jean-Philippe Delsol - TVL

Publié le 10 May 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo
Commenter
Soutenir TV Libertés

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent maitre Jean-Philippe Delsol, président de l’IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales).


L’Etat dans la crise sanitaire a encore progressé dans ses prélèvements qui atteignent 66% de la richesse nationale, mais il s’est révélé tout aussi impuissant à gérer la crise : la bureaucratie médicale à l’image de la bureaucratie administrative française, les hauts fonctionnaires médicaux entre cafouillage et autoritarisme. A l’hôpital, plus de 35% du personnel n’occupe pas une fonction médicale contre 24% en Allemagne.
Des cliniques privées n’ont pas été sollicitées alors même que les lits de l’hôpital saturaient. Selon Jean-Philippe Delsol, nous ne sommes pas loin de la logique soviétique du Gosplan. Déficit publics, dette, PGE, l’Etat distribue à la louche. Gagnant en extension, il est perdant en efficacité mais s’abrite derrière une fausse bienveillance et la peur créée par les médias rendent les Français addicts à sa protection (La Boétie : La servitude volontaire).
Les responsables : une oligarchie aveugle mais prospère, la question de l’ENA et de l’école de la magistrature est posée. Dans cette analyse, Macron est un faux réformateur avec par exemple la réforme de l’indemnisation du chômage : d’assurance elle est devenue un impôt. L’obligation pour les entreprises de payer les cotisations de mutuelles complémentaires est, finalement, payée par les salariés qui se félicitent un peu vite de cette "conquête sociale". A dire vrai, conquête socialiste.
Nouvelles dépenses en vue : l’obligation écologique, un écologisme de la terreur (toujours la peur comme pour le covid), un écologisme punitif. Une politique régressive, pourquoi ne sommes-nous pas libres de choisir nos repas dans nos cantines pour nos enfants ? Jean-Philippe Delsol finit par une note optimiste, il n’est de richesses que d’hommes (Jean Bodin) et il faut faire confiance aux formidables capacité d’invention et d’adaptation de la nature humaine.

Retrouvez-nous sur :
https://www.tvlibertes.com/
https://www.facebook.com/tvlibertes/
https://twitter.com/tvlofficiel?lang=fr