Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

Contre le passe sanitaire - Jesse Jackson, la honte derrière la légion - Vers l'intégrité électorale

Publié le 22 Jul 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

L’actualité en France est évidemment dominée par la mise en place du passe sanitaire annoncée par Emmanuel Macron la semaine dernière et la résistance qui s’organise.

Le président a fait le choix de la fracture et de la menace.

Contraindre et culpabiliser, quand on ne peut plus convaincre et rassembler.

Au Royaume-Uni, le gouvernement britannique veut attendre plus de données avant de vacciner les enfants et les adolescents contre le COVID-19.

La décision se conforme à une recommandation du comité consultatif d'experts indépendants qui conseille le département de la santé du pays sur la vaccination.

Toujours au sujet du COVID-19.

Il a été révélé qu’un consortium soutenu par le milliardaire de gauche George Soros et Bill Gates a participé au rachat de Mologic, une société de test COVID-19.

Le Fonds de développement économique de Soros, une branche de sa fondation Open Society, a confirmé dans une déclaration du 19 juillet qu'il s'était associé à la Fondation Bill & Melinda Gates.

La collaboration Soros-Gates fait partie de l'initiative Global Access Health, qui investira "au moins" 41,1 millions de dollars dans le projet.


Concernant l’intégrité électorale, la semaine dernière a été mouvementée.

En Pennsylvanie, au moins un des comtés ciblés pour l'audit des élections de 2020 a refusé l'accès à ses machines de vote.

Les commissaires du comté de Tioga ont décidé de ne pas donner accès à ses systèmes de vote ou à ses composants après avoir reçu une directive du département d'État de Pennsylvanie.

Dans la réponse du comté de Tioga, ils ont déclaré que la Pennsylvanie « avait effectué deux audits après les élections et que rien d'important n'avait été trouvé. »

Eh bien, nous avons entendu la même chose du secrétaire d'État de Géorgie Brad Raffensperger : aucune irrégularité généralisée n'a été trouvée dans trois audits distincts.

Pourtant un groupe de surveillance des élections, VoterGA, a lancé mercredi dernier une bombe : les élections de 2020 dans le comté de Fulton ont eu de graves problèmes.

Le groupe a analysé les images des bulletins de vote par correspondance obtenues par le biais d'une ordonnance du tribunal et a découvert que 60 % des plus de 1 500 décomptes de lots audités ne correspondaient pas au décompte officiel des voix le jour du scrutin.

L'analyse a également révélé plus de 4 000 bulletins comptés en double et plus de 100 000 feuilles de pointage manquantes.

Les résultats étaient si convaincants que même les médias grand public y ont prêté attention.

Au moins FOX et CBS News en ont parlé, et cette fois sans utiliser leur expression favorite "sans preuve" : ce qui est un changement majeur.

Suite aux révélat
...
https://www.youtube.com/watch?v=chnhLnjE...