Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

6 conseils du Général Flynn pour Trump - l'Agence nucléaire américaine piratée!

Publié le 19 Dec 2020

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

Les infos d'aujourd'hui, samedi 19 décembre:

Le 18 décembre à 15h30, le président Trump et le secrétaire à la Défense par intérim, Christopher Miller, se sont rencontrés à la Maison Blanche en tête à tête.

Avant la réunion, le média américain Axios a publié un article indiquant que le secrétaire à la Défense par intérim, Miller, avait ordonné la suspension de toutes les réunions de transition en cours au Pentagone avec l'équipe de Joe Biden dans la soirée du 17 décembre.

Le 17 décembre, le général Flynn, gracié par le président Trump, a eu un entretien avec Newsmax où il a mentionné 6 points très importants, selon lui, concernant ce qu'il aimerait que le président Trump fasse.

Le sénateur républicain Tommy Tuberville de l'Alabama, nouvellement élu en novembre, suggère qu'il soutiendra les efforts visant à contester le vote du 6 janvier au collège électoral.

Dans un tweet le soir du 17, Trump a déclaré: «C'est parce qu'il est un grand champion et un homme de courage. Plus de sénateurs républicains devraient suivre son exemple. »

Après les élections de cette année, un piratage massif de diverses agences gouvernementales américaines par des pirates étrangers a fait surface, et de nouvelles informations suggèrent que la nature du piratage est beaucoup plus grave que prévu.

Le 17 décembre, le département américain de l'énergie a également confirmé que son enquête préliminaire avait révélé une activité de piratage dans deux laboratoires nationaux de la Federal Energy Regulatory Commission au Nouveau-Mexique et à Washington, ainsi que dans les bureaux extérieurs du Département de l'énergie.

Et plus inquiétant encore, la National Nuclear Security Administration, qui supervise le stock d'armes nucléaires des États-Unis, a également été piratée!

Morgan Wright, expert en cybersécurité de renommée mondiale, a déclaré dans une interview accordée à Fox News le 17 décembre que la cyberattaque généralisée aux États-Unis était un «Digital Pearl Harbor».

Le 18 décembre également, le ministère de la Justice a publié une plainte et un mandat d'arrêt devant la Cour fédérale de Brooklyn contre Xinjiang Jin, un ancien employé de la société Zoom.

D'après les procureurs fédéraux de Brooklyn, il est accusé d'avoir saboté des réunions en ligne visant à commémorer le massacre de la place Tiananmen - et d'avoir violé la sécurité des utilisateurs basés aux États-Unis.

«Aucune entreprise ayant des intérêts commerciaux importants en Chine n'est à l'abri du pouvoir coercitif du Parti communiste chinois», a déclaré le procureur général adjoint à la sécurité nationale John Demers.
...
https://www.youtube.com/watch?v=dLhucDHP...