Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

Bill Gates, BGI et vos données médicales - L'inflation arrive - Le privé pour surveiller internet?

Publié le 05 May 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

L’année dernière, en pleine crise Covid, le gouvernement français a pris la décision d'héberger les informations de santé de millions de Français sur les serveurs de l'américain Microsoft, au détriment d'OVH, une société française.

Cette décision a fait polémique et est sensée accompagner la mise en place du Health Data Hub, une plateforme française unique au monde destinée à la recherche sur les données de santé créée à la suite du rapport Villani.

Le Health Data Hub doit mettre à disposition des scientifiques des données très personnelles relevant du secret médical mais anonymes ou, a minima, sous pseudonymes.

Avec le choix de Microsoft pour héberger les données médicales des français, de nombreuses personnes craignent que ces données puissent finir dans les mains du gouvernement américain, ce qui bien sûr serait inacceptable…

Mais est-ce la seule crainte qu’on puisse avoir ? Plus précisément, est-ce que Microsoft est uniquement synonyme d’Etats-Unis, alors que Bill Gates reste son principal actionnaire ?

Première étape. En 2010, Bill Gates s’est rendu au siège de la société BGI basée en Chine.

Le Financial Times a publié le compte rendu de la visite.

Dans un bâtiment banal dans une zone industrielle à la périphérie de Shenzhen, en Chine : des rangées interminables de machines de haute technologie.

Accompagné de Ray Yip, chef des opérations de la Fondation Gates en Chine, les deux hommes ont été stupéfaits par l'ambition des scientifiques travaillant dans l'entreprise de biotechnologie.

À l'intérieur, plus de 150 machines de séquençage génétique de pointe analysaient l'équivalent de milliers de génomes humains par jour.

L'entreprise travaille dans le but de construire une immense bibliothèque basée sur l'ADN de plusieurs millions de personnes.

Deuxième étape. En 2012, l'administration Obama a permis à la société chinoise BGI de s'implanter aux États-Unis par le biais de son Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS), permettant à BGI d'acquérir la société californienne Complete Genomics pour plus de 100 millions de dollars.

L'accord de 2012 a été également très controversé car il accordait à une entreprise chinoise l'accès aux données génétiques de millions d'Américains.

Troisième étape. En septembre 2012, la fondation de Bill et Melinda Gates a signé avec BGI un «Protocole d'accord (MOU) pour former une collaboration sur la santé mondiale et le développement agricole dans le but d'atteindre des objectifs communs en matière de santé et de développement agricole».

Au cours de ses 100 premiers jours au pouvoir, Joe Biden a dévoilé des projets de dépenses massives.

Si le Congrès adopte les trois proje
...
https://www.youtube.com/watch?v=Y9or1P8Y...