Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

La bataille juridique continue

Publié le 09 Dec 2020

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

Le président Trump et l’avocate Jenna Ellis ont affirmé que de grandes choses allaient se produire cette semaine.

Juste avant minuit le 7 décembre, l'État du Texas a intenté une action en justice directement devant la Cour suprême, déclarant que quatre États, le Wisconsin, le Michigan, la Pennsylvanie et la Géorgie, avaient eu des élections inconstitutionnels.

Le principal problème dénoncé dans la plainte du Texas est que les quatre États clés cités ont modifié de manière inconstitutionnelle les règles et procédures de vote par le biais d'agences administratives ou de tribunaux d'État plutôt que par le législateur.

L'Arkansas, le Missouri, la Louisiane et l'Alabama ont rejoint le Texas dans la plainte contre les fraudes à la Cour suprême.

Hier, le 8 décembre, l’équipe juridique du président Trump a publié une déclaration disant que la llimite du "Pearl Harbor Day" est un calendrier statutaire qui indique généralement le dernier jour pour les États pour certifier les résultats des élections.

Cependant, il n’est pas sans précédent que des contestations électorales durent au-delà du 8 décembre. Même la juge de gauche Ginsburg (décédée avant les élections), avait reconnu en 2000 que la date la plus importante est le 6 janvier, lorsque le Congrès compte et certifie les votes du Collège électoral.

Le 8 décembre, Just the News a rapporté que deux professeurs de droit, John Yoo de l'Université de Californie à Berkeley et Robert J. Delahunty de l'Université de St. Thomas avaient publié conjointement un article le 19 octobre déclarant que le vice-président des États-Unis a le pouvoir de rejeter les résultats électoraux contestés.

Le soir du 7 décembre, anniversaire de Pearl Harbor, la fille du président Trump, Ivanka a visité avec sa famille le Washington Monument et le Lincoln Memorial : ils ont pris des photos de la statue de Lincoln pour les partager sur les réseaux sociaux. Est-ce un message d’Ivanka à son père et aux américains ? La fille du président Trump veut-elle que son père soit aussi déterminé que Lincoln l'était à protéger la sécurité nationale, ou peut-être que le président Trump lui-même a déjà un plan pour le faire.

Le directeur américain du renseignement national a déjà déclaré qu'il y avait des signes d'ingérence étrangère dans cette élection. Comme je l’ai déjà montré dans de précédentes vidéos, la participation du régime chinois dans les fraudes électorales ne fait plus aucun doute.

C’est dans ce contexte que le 8 décembre, Axios, un média américain, a publié une enquête d'un an au cours de laquelle il a interrogé quatre officiers du renseignement américain et 22 élus ou contacts personnels.
...
https://www.youtube.com/watch?v=Q7IMPICo...