Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

L'audit en Arizona ne pourra plus vérifier les signatures - La France, Taïwan et l'Indo-Pacifique

Publié le 09 May 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

Le Colonial Pipeline, qui fournit près de la moitié de l'approvisionnement en carburant de la côte est des États-Unis, a dû cesser toute activité après une cyber-attaque.

Cette fermeture fait craindre une flambée des prix aux pompes à essence si elle persiste, et a attiré l'attention sur la vulnérabilité des infrastructures énergétiques américaines essentielles aux pirates informatiques.

Le Colonial Pipeline transporte 2,5 millions de barils par jour d'essence, de diesel et d'autres produits raffinés à travers 8 850 km de pipelines reliant les raffineurs de la côte du Golfe du Mexique à l'est et au sud des États-Unis.

Comment réagirait les pays européens en cas d’intervention militaire chinoise à Taiwan, et en particulier la France, qui est le pays européen ayant le plus d’intérêt dans la zone indo-pacifique ?

C’est le thème d’un webinaire organisé il y a 4 jours par l’institut américain Projet 2049 auquel participait le français Nicolas Regaud, Délégué au développement international de l’IRSEM (l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire).

Selon lui, dans un conflit entre Pékin et Taiwan, l'Europe, et le France serait forcée de prendre parti et ne pourrait rester seulement spectatrice, mais cela n'est pas encore pleinement compris dans les pays européens.

Aux Etats-Unis, le nettoyage des écuries du parti républicain continue : Liz Cheney ne se bat pas pour son rôle de leader en tant que présidente de la conférence républicaine de la Chambre et son avenir politique semble déjà celé.

En Arizona, l'audit se poursuit et a compté environ 210 000 bulletins de vote, soit 10% du total des votes.

Le Sénat et la principale société d'audit Cyber Ninjas sont parvenus à un accord avec les démocrates mercredi.

Mais cette fois, il pourrait s’agir d’une grande perte pour le Parti républicain.

Cyber Ninjas doit cesser immédiatement la vérification des signatures sur les bulletins de vote anticipés.

La société d'audit ne comparera pas les signatures des enveloppes de vote anticipé avec celles des fichiers d'inscription des électeurs.

L'accord oblige également Cyber Ninjas à permettre aux journalistes d’accéder gratuitement au recomptage ; continuer à autoriser le secrétaire d'État à envoyer des observateurs au recomptage ; et continuer à suivre toutes les politiques et procédures que la société a soumises au tribunal la semaine dernière.

Toujours aux Etats-Unis, de plus en plus d'États, de villes et de districts scolaires s'opposent à la théorie critique de la race.

Cette semaine, le gouverneur du Dakota du Sud, Kristi Noem, a signé un nouvel engagement pour restaurer «l'éducation patriotique».

Noem est le premier élu en Amérique
...
https://www.youtube.com/watch?v=K83smRYo...