Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

L'Atelier du Dimanche 18/4/2021: "Mobilisons-nous", avec des listes citoyennes

Publié le 18 Apr 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo
Commenter
Soutenir Hayssam Hoballah

Plus que jamais aujourd'hui, nous le voyons: sous l'effet du mensonge médiatique, de la manipulation idéologique et de la corruption systémique, le monde se distend entre le "peuple d'en bas" et une noblesse jacobine consanguine au pouvoir...

Tous les repères ont disparu.
Notre réalité se deforme à tel point que beaucoup d'entre nous sont totalement perdus, se sentant impuissants face au déferlement totalitariste, en ayant chaque jour moins de moyens de résister à l'oppresseur.

Un ennemi intérieur.
L'oppresseur, qui n'est autre que cet ennemi intérieur qui, à coup de subventions aux médias et d'indemnisations aux ex-indépendants, a les coudées franches pour continuer à nous asservir lentement mais sûrement.

La France est un phare pour le monde.
Si nous souffrons tant actuellement en France, ce n'est pas un hasard: la France a été, en apparence, un phare pour le monde en termes de démocratie représentative et de respect des libertés individuelles.

Mais nous le voyons aujourd'hui, tout ceci n'était qu'une démocratie d'apparat. Le vernis s'écaille et la gabegie doublée de corruption systémique éclate au grand jour: la France d'en-haut ment éhontément à la France d'en-bas.

Ce gouverne-ment a un boulevard.
Ce gouverne-ment a les mains presque complètement libres Il n'y a même plus de parlement, ni aucun contre-pouvoir politique sur la scène publique.

Même les soi-disant opposants que sont censés être Mélenchon, Dupont-Aignan, Le Pen ou Philippot font partie de ce système des partis et ont tout intérêt à ce que la mascarade politicienne perdure jusqu'en 2022 et au-delà.

Il n'y aura pas d'homme providentiel.
Nous le savons, la corruption est devenue la règle. Et le système des partis est voué à disparaître. Mais entre temps, il existe bel et bien; et il nous faut utiliser à notre tour les armes de l'ennemi pour le vaincre: les élections.

Chacun d'entre nous doit devenir un politicien citoyen.
Avoir la citoyenneté d'une nation est un privilège. Mais beaucoup d'entre nous semblent encore opposer la souveraineté individuelle (d'être humain) à la notion de citoyen.

C'est à mon humble avis une erreur car ce n'est guère incompatible. Nous pouvons parfaitement être humain la majeure partie du temps et être citoyen lorsque le besoin d'utiliser notre représentativité émerge.

Si on ne le souhaite pas, on n'est bien sûr pas du tout obligé de représenter sa personnalité juridique et on peut juste se présenter en tant qu'être humain.

L'heure est grave et il est urgent de se mobiliser MAINTENANT.
Si l'on ne veut pas que toute cette mascarade politicienne se termine en monumental bain de sang, bien humain pour le coup, - et c'est certainement ce que ces criminels voudraient: mettre le pays à
...
https://www.youtube.com/watch?v=BgdbDdk7...